Incubateur des acteurs du pluralisme au sahel

Depuis une dizaine d’années, les pays sahéliens font face à une déstabilisation sécuritaire initiée par la prolifération des cellules terroristes à partir du Nord du Mali, qui a plongé la région dans une spirale de conflits intercommunautaires violents.
Objectif :
Promouvoir le pluralisme comme vecteur de paix dans 4 pays du Sahel
              • Pays : Mali, Burkina Faso, Niger, Nigeria
              • Durée : 36 mois (à partir du 1er septembre 2020)
              • Populations ciblées : les jeunes de 15 à 30 ans
              • Budget : 940 000 euros
Mise en réseau des acteurs de la cohésion sociale :

À cause du conflit, les associations locales travaillent dans les communautés pour enrayer le repli identitaire et favoriser le lien social. Elles sont isolées et manquent de moyens, ce qui limite leur impact. L’Observatoire Pharos et ses partenaires vont donc faciliter la mise en réseau de ces acteurs afin de mutualiser les ressources sur le terrain au profit des habitants.

Diffusion des bonnes pratiques dans les communautés : 

Des techniques de régulation de conflits ancestrales existent entre communautés mais elles sont négligées à cause de la violence. Le projet met donc l’accent sur la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques qui renforcent le lien social entre les communautés. Celles-ci seront répertoriées et diffusées à toutes les parties prenantes afin d’être répliquées dans tous les pays.

Renforcement des capacités des acteurs :

La jeunesse sahélienne manque de moyens, de formation et d’opportunités économiques. Faute d’avenir, de nombreux jeunes rejoignent les groupes armés pour raisons matérielles. L’Observatoire Pharos et ses partenaires mettent donc en place des cycles de formation destinés aux associations locales et alloue des subventions destinées à la mise en œuvre de projets locaux générateurs de revenus.

Lutte contre les infox (fake-news) :

Les « infox » ou « fake-news » affluent dans les communautés sur les réseaux sociaux par les téléphones portables, nourrissent les ressentiments et appellent à la vengeance. Pour lutter contre cela, l’Observatoire Pharos formera ses partenaires sur le traitement de l’information dans les communautés. Des Observateurs Juniors sahéliens réaliseront une veille approfondie sur l’actualité du pluralisme dans les pays concernés afin de contrer l’effet des « infox ».

Nos partenaires de mise en œuvre

MALI
BURKINA-FASO

IMADEL (Initiative Malienne de Développement Local)

L’ONG IMADEL agit depuis 2005 dans tout le territoire malien grâce à ses antennes et son réseau d’associations locales. Après avoir travaillé essentiellement sur des projets dits « WASH », l’ONG met en œuvre des programmes tournés vers la cohésion sociale depuis 2013. Elle allie résilience économique, renforcement de capacités, promotion de la bonne gouvernance et dialogue intercommunautaire pour impliquer les populations locales dans la pacification du pays.

Centre Diocésain de Communication

Le Centre Diocésain de Communication est implanté à Ouahigouya, dans la région du Nord qui est fortement impactée par l’action des groupes armés. L’association développe des activités de dialogue interreligieux et intercommunautaire dans les zones rurales. Propriétaire d’un studio d’enregistrement, elle produit et diffuse des contenus sur la promotion du vivre-ensemble sur sa propre fréquence radio (Radio Notre-Dame du Sahel). Aussi, elle développe des modules de formation en communication, entrepreneuriat et gestion de conflits destinés aux habitants des communautés.

Réseau MUSONET  

Le Réseau MUSONET regroupe 33 associations locales maliennes impliquées dans la promotion des droits des femmes. Celles-ci sont en première ligne du conflit actuel. L’ONG développe des activités de plaidoyer, de formation, de sensibilisation afin que les femmes maliennes contribuent activement au renforcement de la cohésion sociale dans le pays et accèdent à la résilience.

Centre Africain de Lutte contre la Radicalisation et l’Extrémisme Violent (CALU-REV)

L’ONG travaille principalement à la promotion des droits humains par des actions de prévention des conflits et de consolidation de la paix. Ses activités principales sont la médiation dans les conflits, le dialogue politique, et la formation, et ses bénéficiaires les jeunes et les femmes.

NIGER
NIGÉRIA

SOS Civisme (Savoir, Oser, Solidariser pour le Civisme au Niger)

SOS Civisme promeut un développement durable au Niger par l’éducation civique, la culture de la paix et de la démocratie de base. Elle travaille auprès des communautés qu’elle accompagne dans la prise de décisions publiques grâce à l’organisation de plateformes inclusives de dialogue sur tout le territoire du pays. Investie dans la préservation du vivre-ensemble, elle travaille en partenariat avec l’État nigérien et est à l’origine des Comités de Dialogue Inter et Intra religieux Régionaux, instances centrales garantes du pluralisme religieux dans le pays.

Social Justice and Human Development for Peace Initiatives – JDPC Jos

Implantée dans une zone très conflictuelle, l’ONG met en œuvre des activités visant à la promotion du pluralisme religieux et culturel dans la zone. Pour cela, son approche se base sur des activités de dialogue et de conciliation, mais également sur des activités de résilience économique (formation, soutien logique, développement d’infrastructures de base et microprojets). Déjà associé à l’Observatoire Pharos sur le projet « Support for defenders of pluralism » (2016-2018), ce partenaire mettra de nouveau ses capacités d’action sur un projet commun.

Nos partenaires financiers