Pakistan

Loin du projet d’Etat séculier et progressiste de Mohammed Ali Jinnah, le Pakistan voit se renforcer des mouvements politiques et religieux extrémistes puissants.

Rongé de l’intérieur par des violences confessionnelles et régulièrement touché par des attaques terroristes intestines, le « pays des purs » peine à soigner les causes et à contenir les effets d’une profonde fracture idéologique.
Notre partenaire, Shahbaz Bhatti Memorial Trust, agit depuis Islamabad pour poursuivre l’œuvre du Ministre des minorités religieuses assassiné en mars 2011. Ensemble, nous tâchons de de démêler le politique du religieux, d’identifier les enjeux et les acteurs du pluralisme au Pakistan pour saisir les forces de cohésion qui maintiennent cette coexistence que l’on pourrait croire impossible.

Nous produisons une veille de l’actualité, qui porte une attention particulière aux graves atteintes à la liberté de conviction qu’entraîne la loi anti-blasphème, aux minorités souvent discriminées et prises pour cibles d’attaques violentes, et au système éducatif public affaibli qui laisse la place à la multiplication de madrassa dont certaines échappant au contrôle de l’Etat diffusent un enseignement intolérant, voire violent. Sur place, en étroite collaboration avec nos partenaires, nous apportons un soutien matériel et financier à plus d’une dizaine d’acteurs du pluralisme et participons à leur formation ainsi qu’au renforcement de leurs capacités de mobilisation.

Shahbaz Bhatti

Originaire de Faisalabad, Shahbaz Bhatti fait partie de la communauté chrétienne pakistanaise. Etudiant, il s’engage dans la défense des minorités en diffusant un message de tolérance religieuse et d’unité. Il fonde une organisation appelée All Pakistan Minorities Alliance engagée pour la justice sociale, la promotion de la démocratie et le dialogue interreligieux. Il est élu membre de l’Assemblée Nationale en 2008, puis nommé Ministre des minorités. Durant son mandat, il lance une campagne nationale pour promouvoir la coexistence religieuse, propose une loi d’interdiction du discours haineux et encourage à instaurer des quotas pour les minorités religieuses dans les postes gouvernementaux et parlementaires. Régulièrement menacé de mort après avoir soutenu les chrétiens victimes d’attaques au Pendjab, Shahbaz Bhatti enregistre un message vidéo dans lequel il explique « Je suis prêt à mourir pour une cause. Je vis pour ma communauté et je mourrai pour défendre ses droits ». Le 2 Mars 2011, alors qu’il quittait le domicile de sa mère pour se rendre à son travail, quatre hommes arrêtent sa voiture et l’assassinent, laissant derrière eux des tracts attribués aux talibans pakistanais.

shahbaz-bhatti

Notre dernière mission

Contacter

Contacter

Des informations à nous signaler ? Des initiatives à nous présenter ?

Contacter

Participer

Participer

Vous souhaitez soutenir ce projet ? Nous rejoindre comme référent ou devenir partenaire ?

Participer

S'abonner

S'abonner

Vous souhaitez être informé de l’actualité du pluralisme au Pakistan et recevoir le bulletin de veille approfondie ?

S’abonner

Nos partenaires